Notre équipe

Notre équipe

Pour Steve, rejoindre Clean Harbors (Safety-Kleen) il y a 10 ans signifiait un meilleur contrôle de ses revenus grâce aux commissions. Apprenez-en plus sur Steve…

Pourquoi avoir rejoint Clean Harbors?

Je voulais un emploi où les commissions me permettraient de mieux maîtriser mon salaire.

Quelles qualités faut-il pour avoir du succès dans ce rôle?

Il faut être amical avec les gens, avoir une grande éthique et être motivé par l’argent.

En dehors du travail, des passe-temps?

Je vais au gym et je lis des livres d’histoire. J’aime aussi jardiner!

« On devrait toujours faire en sorte de grandir dans nos rôles, chaque jour, et donner en retour à ceux qui débutent dans le métier. Être un mentor. On passe tous par le fameux premier jour. Aider ses collègues à s’acclimater et progresser est une bonne chose pour eux et pour soi. »

Pourquoi avoir rejoint Clean Harbors?

C’était une nouvelle expérience pour moi dans le domaine des matières dangereuses.

À quoi ressemble une journée typique?

Je me lève tôt, je fais toutes les inspections nécessaires sur mon camion, j’étiquette et je charge le matériel. Puis je planifie mon itinéraire vers le lieu où je dois me rendre.

Qu’est-ce qui est le plus plaisant dans ce travail?

Chaque chargement a ses propres défis et chaque journée est différente. C’est ce que j’aime.

Quelles qualités faut-il pour avoir du succès dans ce rôle?

La connaissance, une attitude sécuritaire, de la formation et savoir respecter les autres.

« Quand j’ai commencé en 2009, obtenir un permis de travail commercial était loin de mes ambitions. Je me souviens avoir dit « Je ne passerai jamais mon permis classe 1 », surtout pour conduire dans une immense ville comme Calgary alors que je viens d’une petite ville du Manitoba. Il ne faut jamais dire jamais. » Apprenez-en plus sur Devin…

Comment devient-on opérateur d’équipement et conducteur?

J’ai déménagé du Manitoba vers l’Alberta en 2009. Le premier emploi que j’ai eu ici était de gérer le poste de nettoyage où on lavait les remorques-citernes qui transportent des produits chimiques. Deux ans plus tard, la direction m’a proposé de suivre un cours de conduite classe 1. Comme ce permis me donnait accès à plus d’opportunités et un meilleur salaire, je l’ai fait.

Qu’est-ce qui est le plus plaisant dans ce travail?

Le plus grand défi pour moi est d’essayer de jongler entre les longues heures de travail et la vie de famille avec deux jeunes enfants. J’apprécie les gens avec qui je travaille et le sentiment de satisfaction qu’on ressent après une dure journée de travail.

Quelles qualités faut-il pour avoir du succès dans ce rôle?

Je pense que le plus important est de faire attention aux petits détails et de suivre les procédures. Faire les choses comme il faut évite bien des maux de tête par la suite. Bien inspecter le camion avant le départ au lieu de simplement prendre le volant et partir. Remplir les papiers nécessaires et tout vérifier plutôt deux fois qu’une. Il faut tirer de la fierté de ce qu’on accomplit chaque jour.

En dehors du travail, des passe-temps?

J’ai deux petites filles magnifiques et drôles, de 2 et 4 ans, et ma femme, qui sait que ce que je fais au travail est toujours pour leur bien. Parfois les longues heures et l’éloignement quelques nuits par semaine sont difficiles pour elles, mais le régulateur et mon gestionnaire font de leur mieux pour nous accomoder. Dans mon temps libre, j’aime travailler le bois et faire du golf. En hiver, je joue au hockey et j’aime faire du ski.

« Administrareur dans l’armée de l’air… c’est là que tout a commencé pour moi. J’ai développé une grande éthique de travail et la passion de faire de mon mieux dans tout ce que je fais. » Apprenez-en plus sur John…

Comment devient-on conducteur professionnel?

J’ai obtenu mon permis commercial il y a plus de 20 ans. J’ai essayé plein de postes de conducteur différents jusqu’à trouver mon premier emploi comme conducteur de camion-citerne. Je transportais de l’huile de cuisson et de la tequila pour une entreprise agroalimentaire dans le Midwest. Quand on a déménagé en Oregon en 1998, j’ai été recruté dans une entreprise à l’environnement très familial. J’ai commencé comme conducteur et j’ai progressé vers un poste de régulateur et administrateur, puis responsable des opérations en usine.

Pourquoi avoir rejoint Clean Harbors?

J’ai quitté le domaine environnemental pendant sept ans. Ma femme et moi cherchions à vivre ailleurs et nous visions Phoenix. J’ai postulé chez Clean Harbors (Safety-Kleen) et on m’a accueilli à bras ouverts. Le recyclage et la préservation de l’environnement sont très importants pour moi, mes enfants et leurs enfants.

À quoi ressemble une journée typique?

Je suis matinal (à cause de mon passé militaire) et je commence ma journée vers 04h45. La première mission est de décharger le camion et de me rendre chez le premier client avant qu’ils ouvrent. Habituellement j’ai entre 8 et 20 arrêts par jour.

Quelles qualités faut-il pour avoir du succès dans ce rôle?

Je pense que la discipline et une grande éthique de travail aident à réussir.

« Avant de rejoindre Clean Harbors, j’ai été militaire dans la marine pendant 6 ans. Pour l’historique, j’ai fait la première guerre du Golfe en Iraq. J’étais à bord du U.S.S. Midway et je faisais l’intermédiaire avec le U.S.S. Independence — tous les deux des porte-avions. Je travaillais comme technicien réparateur de pannes hydrauliques/structurelles sur les avions A6-E Intruder (VA-115 Eagles); un travail au rythme très rapide, sur le pont d’envol. Pendant ma dernière année et demie, je faisais partie des troupes au sol à Bagdad. » Apprenez-en plus sur Shane…

Comment devient-on conducteur professionnel?

Quand j’ai quitté l’armée, c’est devenu notre source de revenus pour moi et ma famille. J’avais eu une formation de conduite complète, du local au régional. Je me suis inscrit à un cours de conduite commerciale et opération d’équipement. J’ai parcouru plus de 480 000 kilomètres en camion et un nombre incalculable depuis.

Pourquoi avoir rejoint Clean Harbors?

J’ai décidé de rejoindre Clean Harbors pour la sécurité. Il y a plein d’autres raisons, comme les gens qui sont géniaux. Clean Harbors offre aussi des opportunités de carrière et ça m’intéresse beaucoup. Mon poste me permet d’utiliser mes compétences, que ce soit en tant que conducteur, opérateur d’équipement, ou maintenant superviseur. Globalement, j’ai été très impressionné par l’entreprise et je voulais mettre mes compétences et mes connaissances du domaine environnemental au service de Clean Harbors.

À quoi ressemble une journée typique?

Il n’y a pas vraiment de journée typique pour moi, puisque les missions diffèrent, ainsi que l’environnement de travail. La seule chose qui ne change jamais, c’est l’attention portée par mon équipe et moi sur la sécurité. On en discute chaque matin.

Qu’est-ce qui est le plus plaisant dans ce travail?

J’adore aller au travail! C’est un plaisir d’être entouré d’un bon groupe de gens. J’apprécie la confiance de mes gestionnaires qui me laissent travailler sur un projet sans trop interférer. J’aime aussi le fait que les gens soient récompensés quand ils travaillent dur dans cette entreprise.

Quelles qualités faut-il pour avoir du succès chez Clean Harbors?

Pour avoir du succès chez Clean Harbors, il faut veiller à la sécurité, au professionalisme, aux détails et être prêt à travailler sur demande. Avoir de l’expérience, des connaissances, de bonnes notions de mécanique, une formation – tout ça aide toujours. Je crois qu’avant tout, à part la sécurité, il faut savoir écouter et apprendre.

Robert connaît l’importance de savoir écouter les besoins des clients et d’apporter des solutions à leurs défis environnementaux. On s’assure ainsi qu’ils sont satisfaits de notre service. Apprenez-en plus sur Robert…

Pourquoi avoir rejoint Clean Harbors et Safety-Kleen?

Je savais qu’un emploi chez le leader du marché m’apporterait des opportunités de croissance. J’aime travailler chez Safety-Kleen et je suis impatient de continuer à progresser dans l’entreprise.

À quoi ressemble une journée typique?

J’arrive à la succursale, je mets mon uniforme et je prépare le camion. Ensuite, je passe en revue les missions du jour et vérifie que j’ai tout ce dont j’ai besoin. Je me mets en route vers les sites des clients en m’assurant que tout est conforme. À la fin de la journée, je retourne à la succursale, inspecte mon camion et fait le bilan avec le gestionnaire du service à la clientèle et je me prépare pour la journée suivante.

Quelles qualités faut-il pour avoir du succès dans ce rôle?

Être sociable et amical.

« Clean Harbors est vraiment une entreprise géniale. J’ai appris beaucoup de choses, comme la sécurité, et pas juste au travail, à la maison aussi. J’ai eu de nombreuses opportunités d’apprendre à propos de Clean Harbors et de ce qu’ils ont à offrir en tant qu’entreprise. Je prévois d’y travailler encore un bon nombre d’années. » Apprenez-en plus sur Stephen…

Comment devient-on opérateur de treuil de remorquage?

J’ai passé 11 ans dans la région du Oil Patch. C’est formateur.

Qu’est-ce qui est le plus plaisant dans ce travail?

Chaque jour est un nouveau défi. Et le plus important des défis est d’être en sécurité chaque jour.

Quelles qualités faut-il pour avoir du succès dans ce rôle?

Ça prend beaucoup d’écoute, d’apprentissage, de formation, et de respect des procédures de sécurité.

En dehors du travail, des passe-temps?

J’aime faire du quatre-roues, du camping, passer du temps avec mes amis et ma famille, et voyager. Dans mon temps libre, je conduis une remorque et je fais du bénévolat pour un refuge pour animaux.

Nos emplois en vedette